Transporter son cheval dans de bonnes conditions

Transporter son cheval dans de bonnes conditions

Transporter un équidé n’est pas si simple et engendre toujours du stress, même avec des chevaux habitués aux voyages. 

Que vous choisissiez un van, un camion ou encore une bétaillère, des précautions s’imposent avant de faire voyager votre compagnon.

Pour plus d’informations sur les différents modes de transport et les législations concernant le transport de votre cheval ou poney, je vous invite à lire l’article Transporter son cheval: camion ou van?

 

Préparer son cheval à voyager

Education

Voyager fait parti de l’éducation de base du jeune cheval. Apprendre cela à un cheval ne s’improvise pas. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel du comportement si votre cheval n’a jamais voyagé ou s’il fait des difficultés. Une séance peut suffire pour avoir un animal serein toute sa vie.

Pour faire voyager votre cheval, il doit connaître l’attache, l’immobilité, la montée et la descente du moyen de transport choisi, le tout dans le calme.

 

A noter: Les poulains sont un cas particulier. Il peut être nécessaire de faire voyager une jument suitée ou encore un poulain tout juste sevré. Dans ce cas, mieux vaut ne pas attacher le poulain. Il trouvera son équilibre si vous adoptez une conduite lente et douce.

 

Trop de stress? Pensez aux plantes!

Le transport est un moment très stressant pour votre compagnon. Il se retrouve dans une boite fermée de toute part, sans possibilité de voir l’extérieur… Difficile à vivre pour un animal qui a l’habitude de fuir!

Vous pouvez donner à votre cheval des fleurs de Bach, solution naturelle et sans effet négatif. Pas d’affolement donc, votre cheval ne sera pas « shooté » au point de ne plus savoir mettre un pied devant l’autre (contrairement à certains produits vétérinaires comme Calmivet)! Les fleurs de Bach vont l’aider à se détendre et à moins appréhender le transport. Cinq gouttes suffisent!

 

Un compagnon de route

Etant un animal grégaire, votre cheval vivra mieux le transport s’il est accompagné d’un autre équidé. Evidemment, cela n’est possible qu’avec un van 2 places minimum ou un camion.

Attention aussi aux affinités entre chevaux pour éviter les bousculades et morsures. Dans un espace si exigu, il vaut mieux bien s’entendre! Il existe des séparateurs de tête pour éviter les incidents.

Séparateur de tête, van 2 places

 

Pendant le transport

Vous pouvez améliorer le voyage de votre cheval très simplement: un filet à foin, une litière confortable (privilégiez les copeaux qui sont moins glissants), une conduite douce… Pensez à ouvrir une voire plusieurs fenêtres, même en plein hiver, pour faire circuler l’air et éviter les coups de chaud en été.

 

Un beau filet à foin

Tout dépend de la durée du transport mais en général, votre cheval s’ennuiera rapidement sans occupation. Le foin est idéal pour lui faire passer du temps et le rassurer tout en lui apportant les fibres nécessaires à son équilibre alimentaire.

Un filet à foin distraira à merveille votre cheval et l’occupera longtemps, surtout si les mailles sont petites. Choisissez la taille de votre filet en fonction de la durée du transport. Plus le filet est grand, plus il peut contenir de foin.

Filets à foin Padd, 3,50 €

 

Une conduite adaptée

Adoptez une conduite souple et douce. Si votre cheval est secoué comme un prunier et manque de perdre l’équilibre à chaque virage, vous aurez du mal à lui faire oublier ce mauvais souvenir.

Alors prenez votre temps, partez en avance s’il le faut et adaptez votre conduite ainsi que votre vitesse, particulièrement avec un van. Soyez très vigilant dans les descentes et les montées ainsi que dans chaque virage. Prévoyez une distance de sécurité suffisante avec le véhicule qui vous précède en cas de freinage brutal.

Si vous ne vous sentez pas de faire vous-même le transport, faites appel à un professionnel ou à un conducteur expérimenté. 

 

De l’eau et des pauses!

En cas de long transport, faites des pauses toutes les 2h/3h et proposez à boire à votre cheval. Pour cela prévoyez un bidon et un seau. Si votre cheval refuse de boire, vous pouvez le « tromper » en versant un peu de jus de pomme dans son eau ou en ajoutant des morceaux de carottes/pommes. En voulant les attraper, votre cheval boira un peu d’eau.

 

Équiper son cheval

Vous trouverez de nombreux équipements en sellerie pour protéger votre cheval des chocs liés au transport. Il est possible de protéger les membres (bandes de repos, protections de transport hautes, protections de transport basses, stable boots, guêtres et protège-boulets), le haut de la queue ainsi que la nuque. Une couverture légère est utile en hiver pour les chevaux tondus.

Certaines personnes ne protègent pas leurs chevaux pendant le transport, considérant qu’en les sur-équipant, ils sont plus gênés qu’autre chose. Je vous invite à lire l’article Les protections de transport… vraiment indispensables? pour en savoir plus sur les pro et les anti protections de transport.

Crédits: equitationpassion.chez.com

 

Le seul indispensable pour faire voyager votre cheval est un licol et une longe. Libre à vous d’équiper davantage votre équidé. Pour ma part, j’utilise des protections de transport hautes pour les membres de ma ponette mais rien d’autre.

 

La récupération après le transport

La première chose est de faire marcher le cheval. Cela vous permettra de vérifier qu’il se déplace bien et qu’il est en bonne santé (attention aux coliques de stress ou à la fièvre des transports).

En cas de transport long et/ou avec des températures estivales, n’hésitez pas à doucher votre cheval dès son arrivée. Douchez lentement les membres en remontant du sabot vers le haut de la jambe pour relancer la circulation sanguine.

Vous pouvez aussi mettre de l’argile ou encore des bandes de repos, si vous savez les mettre, pour favorisez la récupération des membres.

Restez attentif les quelques jours suivants le transport pour être sûr que votre cheval a bien récupéré physiquement et mentalement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu