Le cheval et le froid

Le cheval et le froid

Je ne sais pas pour vous mais chez moi ce début d’année 2018 a été particulièrement glacial! -9° ce matin, du jamais vu! Comment nos fidèles montures s’en sortent-elles? Faut-il les rentrer au box? Leur mettre une couverture? Comment savoir si mon poney a froid? On décrypte!

20180209_181438

 

Le poney non tondu

D’après les Haras nationaux, un cheval non tondu tolère sans dépense d’énergie, ni transpiration, des températures extérieures allant de 5° à 25°. C’est ce que l’on appelle la zone de confort thermique.

On parle ici d’un cheval/poney adulte, vivant dans une région tempérée en France et ayant l’habitude de ce climat.

Et donc en dessous de 5° il faut mettre une couverture? Pas du tout! La nature est bien faite.

Le poney va se servir de son poil d’hiver, frissonner (en hérissant son poil. Ce qui va créer une couche d’air isolante et réchauffer le cheval), se déplacer pour se réchauffer, se servir de son gras ou encore, manger davantage. Votre seul boulot à ces températures est de donner plus de foin à votre poney et de s’assurer qu’il dispose d’eau à volonté (attention aux abreuvoirs qui gèlent!). Il faudra aussi veiller à allonger la durée de la détente en marchant au moins 15/20 min surtout si le poney vit au box.

 

Le poney tondu 

On tond les chevaux et poneys principalement pour leur apporter un gain de confort lors du travail. Imaginez faire un jogging avec une doudoune triple épaisseur… c’est la surchauffe assurée! Le gain de temps pour le cavalier est non négligeable aussi. Le poney sèche très vite sans ses poils de mammouth.

En revanche, la tonte oblige le cavalier à avoir tout un stock de couvertures. Sans la protection thermique de ses poils, le poney risque d’attraper froid au pire ou de refaire du poil au mieux.

Il existe différents grammages (chaleur de la couverture) et différents deniers (résistance de la couverture, aux morsures par exemple).

Le principe est simple. Plus les températures baissent, plus vous augmentez le grammage de votre couverture. Pour un cheval tondu, aux alentours de 0°/-5° vous devriez être dans les 400/450g. Il existe des grammages supérieurs pour les chevaux particulièrement frileux ou pour des températures extrêmes.

A noter qu’il est possible d’avoir un poney tondu au pré avec une couverture. Dans ce cas, elle doit être parfaitement ajustée, imperméable et de bonne qualité pour ne pas blesser le poney. J’aime particulièrement les couvertures Horseware.

 

Est-ce que mon poney a froid?

Mais alors quand il fait exceptionnellement froid comme en ce moment, on fait quoi?! Comment savoir si mon poney a froid?

Et bien on observe pour commencer. Un poney qui a froid tremble (comme les humains). C’est un réflexe de contraction des muscles qui vont ainsi créer de la chaleur.

Autre point qui doit vous alerter, un amaigrissement rapide. Le poney puise dans ses réserves énergétiques en cas de grand froid.

Si vous observez un rapide et fort amaigrissement ou que votre cheval tremble comme une feuille, augmentez la ration de foin et complémentez si besoin. Vous pouvez aussi opter pour une couverture (imperméable s’il vit au pré) pour l’aider à passer le plus dur de l’hiver. La couverture va aider le poney à moins puiser dans ses réserves car il aura besoin de produire moins de chaleur pour se maintenir à température. C’est d’autant plus vrai si votre poney n’a pas d’abri.

 

De manière générale, les chevaux sont des animaux faits pour vivre dehors en toute saison. Ils ont de grandes qualités d’adaptation. Mais il faut prendre en compte divers paramètres (âge, mode de vie, race, passé, alimentation…).

Chaque cheval/poney est différent, ne restez pas bloquer avec des idées préconçues sur la résistance des chevaux. Observez votre compagnon et agissez en fonction de lui et lui seul.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu