La trousse de secours du cheval et du cavalier

La trousse de secours du cheval et du cavalier

Indispensable pour les propriétaires mais également très utile pour les cavaliers de club, tout cavalier devrait posséder sa trousse de secours pour faire face aux bobos de sa monture. Votre trousse évoluera dans le temps, surtout avec un cheval qui se blesse tous les matins! Mais il y a quand même une petite base à posséder pour soigner les petits bobos sans gravité ou pour procurer des soins de premiers secours avant l’arrivée du vétérinaire.

 

Les indispensables

De quoi nettoyer et désinfecter:

  • bétadine rouge: moussante, à utiliser comme un savon
  • bétadine jaune: solution de badigeonnage antiseptique, désinfectant
  • compresses stériles
  • sérum physiologique pour nettoyer les yeux
  • eau oxygénée

 

Pour faire des bandages:

  • bandes cohésives: qui adhèrent aux poils, très pratiques pour garder le pansement en place

  • rasoirs jetables: pour dégager la zone et faciliter le nettoyage
  • ciseaux

 

Pour cicatriser:

  • crème cicatrisante: il en existe de nombreuse, vous pouvez opter pour des crèmes spécialisées équins ou pour des crèmes pour les humains. J’utilise pour ma part la crème cicaseptive d’Equibao.

  • miel de thym: très efficace et peu onéreux. Préférez le bio.

 

Autres indispensables:

  • un thermomètre
  • un tire tique: très pratique pour retirer les tiques sans laisser la tête. Il vous suffit de prendre la pince la plus adéquate pour la taille de la tique, de glisser la pince au niveau de la tête et de tourner (ne surtout pas arracher). La tique se décrochera toute seule.

Les petits plus

Ces différents produits ne sont pas indispensables mais sont de vrais plus, au moins à posséder à la maison et à ramener à l’écurie en cas de souci.

 

Pour les coups et blessures:

  • alu spray: pour isoler la plaie des bactéries extérieures
  • granules homéopathiques (arnica par exemple): uniquement si vous connaissez les doses
  • argile pour la récupération/en cas de coup pour décongestionner
  • cotons + bandes de repos: même utilisation que l’argile

 

Pour injecter un médicament:

  • seringues et aiguilles: pour réaliser des injections (exemple Calmagine en cas de colique).

Attention ne faites ce genre d’injection que si vous savez comment les faire et en quelles circonstances.

  • seringues sans aiguille: pour donner un médicament ou encore du sirop

 

Autre petit plus:

  • produit anti-mouches l’été comme l’Emouchine forte de Décathlon.

  • vaseline ou n’importe quel corps gras: utile pour protéger les zones sans poils au contact du matériel (passage de sangle, commissures des lèvres…)
  • huiles essentielles: pour les adeptes de naturel et les connaisseurs, les h.e peuvent soigner de nombreux maux

Attention bien que naturelles, les huiles essentielles sont très puissantes. A n’utiliser que si vous vous y connaissez.

 

Et pour le cavalier?

Et oui! Les bobos n’arrivent pas qu’aux chevaux, particulièrement si vous êtes cavaliers d’extérieur. Plusieurs produits déjà cités vous seront utiles (compresses, bétadine…) Mais n’oubliez pas d’ajouter à votre trousse:

  • des pansements
  • du doliprane/ibuprofène
  • du savon pour vous laver les mains pour vous nettoyer (valable aussi avant de faire les soins)
  • des gants jetables pour faire les soins de votre cheval
  • de la crème solaire (utile aussi pour votre cheval s’il est sensible)
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article a 2 commentaires

  1. Ton article m’a bien aidé merci!

Laisser un commentaire

Fermer le menu