Quand le cheval a peur, Véronique de Saint Vaulry

Quand le cheval a peur, Véronique de Saint Vaulry

En tant que cavaliers, on a tous déjà été confrontés à la peur chez son cheval. C’est un comportement instinctif pour cet animal de proie. L’ennui c’est qu’on ne sait pas toujours comment réagir. Tel ami va vous dire de recadrer votre cheval, un autre va vous dire de le rassurer. Une autre personne va vous dire qu’il s’agit de simulation et que votre cheval n’a pas peur du tout. Qui écouter? Et d’ailleurs qu’est-ce que la peur chez notre cheval? Que ressent-il? Véronique de Saint Vaulry traite en profondeur le sujet de la peur dans son ouvrage Quand le cheval a peur, paru aux éditions Vigot.

 

Objectif

Ce livre propose une approche réfléchie de la peur chez le cheval. Une véritable remise en question sera nécessaire mais bénéfique avec des progrès durables dans votre relation cheval-cavalier. V. de St Vaulry vous encourage à travailler avec le cheval et non contre.

Sa méthode se base sur quatre grands axes (voir p17 du livre):

  • Priorité à la peur: n’ignorez pas la peur de votre cheval mais traitez là lorsqu’elle se présente.
  • Liberté de balancier et contrats: votre cheval doit pouvoir regarder, sentir et analyser ce qui lui fait peur. Mais il doit apprendre à le faire dans le respect de contrats (distance, allure, direction…).
  • Enrichissement de l’expérience par des explorations variées et répétées: plus le cheval sera exposé à des situations variées dans un environnement sécurisé, plus votre cheval sera confiant.
  • Construction d’une relation amicale et sécurisante: le cheval doit pouvoir compter sur son cavalier.

 

Sommaire

I. Sur les pistes de la peur

II. A-t-il si peur que ça?

III. Et si le problème venait du cavalier?

IV. Peurs surprises: sécurité et prévention

V. Peurs annoncées: marches d’approche et franchissements en selle

VI. Approche et franchissements en main

VII. Forces et faiblesses du travail en liberté

VIII. Peurs connues, la stratégie de désensibilisation

IX. Matériel et environnement, des cartes à jouer

X. Devenir le leader de son cheval

XI. Un programme d’entraînement contre la peur

XII. Du côté des longues oreilles

 

Résumé

Les trois premiers chapitres incitent vraiment à la remise en question et à la compréhension de la peur de son cheval. Attention, il ne s’agit pas de rester à caresser le cheval et attendre que ça passe, au contraire. Véronique de Saint Vaulry insiste sur le rôle du cavalier et sur l’importance du dressage du cheval pour gérer au mieux les situations. C’est ce que je trouve très intéressant dans ce livre, le cavalier doit savoir quand cadrer et comment faire face aux difficultés.

« C’est rassurant pour l’animal de se laisser prendre en charge par quelqu’un qui sait ce qu’il veut […]. C’est pourquoi un cheval bien dressé devient également moins craintif. » Extrait p7

 

Dans les prochains chapitres, on commence les exercices concrets. L’auteure nous donne de précieux conseils à pied (avec le franchissement de bâche et l’apprentissage du van entre autres) et en selle (en extérieur comme en carrière). Le cavalier apprend à anticiper la peur chez sa monture et à la gérer. L’accent est particulièrement mis sur le balancier du cheval qui doit être libre pour mieux appréhender son environnement.

« Le cheval a besoin de son encolure pour découvrir ce qui l’effraie. » p72

 

Pour les adeptes du travail en liberté, le chapitre VII y est entièrement consacré. Vous y trouverez de nombreux exercices. Mais surtout, Véronique de Saint Vaulry nous donne ses pour et ses contre le travail en liberté. Un chapitre très instructif à lire et relire.

 

Le chapitre VIII est dédié à la désensibilisation à pied et monté. C’est sans doute le chapitre que j’ai préféré avec les chapitres X et XI car ils sont très complets et montrent de nombreuses situations auxquelles tout cavalier s’est déjà retrouvé confronté.

 

Le dernier chapitre est consacré aux ânes. C’est un chapitre très intéressant, que l’on possède un âne ou non. Bien que cousins, les chevaux et les ânes ont des comportements très différents. Les méthodes d’apprentissage doivent donc être adaptées au fonctionnement de l’âne, plus têtu mais aussi plus intelligent. Véronique de Saint Vaulry évoque brièvement le cas, encore différent et plus délicat, du mulet.

« Pour gagner la confiance de l’âne, il faut aussi se montrer digne de sa considération, en imposant des règles avec ténacité. » Extrait p285

 

Pourquoi ce livre?

Ce livre est très instructif, hyper complet et très facile d’accès. On y apprend à se mettre à la place du cheval et à mieux le comprendre. De plus, Véronique de Saint Vaulry propose des solutions concrètes et des exercices simples et progressifs à effectuer avec son cheval pour lui apprendre à vaincre ses peurs. Le tout avec peu de matériel et d’installation. Un livre à lire et à relire sans modération!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Fermer le menu