Aider son cheval face à la chaleur

Aider son cheval face à la chaleur

Enfin l’arrivée du printemps! Mais avec des températures bien au-dessus de la normale… gare aux coups de chaud! Comment aider nos chevaux et poneys à s’adapter à un changement si radical?

Il faut savoir que les chevaux craignent davantage la chaleur au froid. Se réguler l’hiver leur est beaucoup plus simple grâce à leurs poils.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire l’article Le cheval et le froid.

 

Lors de fortes chaleurs, ils vont rechercher l’ombre et ménager leurs efforts. Malgré tout, un petit coup de pouce n’est pas de trop pour aider votre cheval ou poney à s’adapter aux brusques changements de températures, à bien muer et à passer un bon été. Comment aider son cheval?

 

De l’eau, de l’eau, de l’eau!

Avant toute chose, le cheval doit disposer d’eau à volonté pour s’hydrater correctement. Elle ne doit pas être trop froide pour éviter un choc thermique au niveau de son estomac. Cela peut peut déclencher une « colique d’eau ». 

 

Certains chevaux rechignent à boire (en concours par exemple). Mettez un peu de jus de pomme pour rendre l’eau plus appétante. 

Autre astuce: donnez un mash ou une ration de son bien réhydratés. Généralement, les chevaux difficiles préfèrent manger à boire.

 

Douchez après chaque effort, et même lorsque vous ne montez pas si la température est élevée et qu’il n’y a pas trop de vent. L’eau froide permet de refroidir le corps.

Allez-y progressivement en commençant par les membres, puis remontez progressivement en passant par le poitrail, l’encolure et le passage de sangle. S’il fait vraiment chaud, vous pouvez doucher aussi le dos et les reins. N’oubliez pas de passer un couteau de chaleur pour retirer le surplus d’eau.

 

Aide à la mue

Si votre cheval n’a pas été tondu cet hiver, alors vous allez connaître la mue… et souffrir! Votre cheval va progressivement perdre ses poils pour laisser place à un magnifique et fin pelage d’été, beaucoup plus adapté aux températures et plus facile à l’entretien!

Vous pouvez retirer un maximum de poils pendant le pansage avec une étrille en caoutchouc ou avec une brosse de mue (voir DIY brosse de mue). Cette solution n’est malheureusement pas miraculeuse et vous devrez répéter souvent l’opération jusqu’à ce que votre cheval ait perdu tout son gros poil d’hiver.

Brosse de mue Sleekez

 

Si vraiment vous n’en pouvez plus, une tonte même partielle est possible. Attention, si vous ne voulez pas vous embêter avec les couvertures, attendez que les températures soient bien remontées y compris la nuit (minimum 15 degrés) et surtout stables. Faites particulièrement attention si votre cheval vit en permanence au pré. Ce serait bête que votre cheval prenne froid juste pour accélérer une chute de poils!

 

Le cheval au travail

Une fois la question des poils réglée, pensez à ménager votre monture. Préférez travailler le matin ou le soir quand les températures sont plus clémentes.

Je vous conseille aussi de doucher votre cheval avant votre séance. Les zones les plus rafraîchissantes sont l’encolure, le poitrail et l’intérieur des cuisses.

 

Après un effort particulièrement intense, vous pouvez donner des électrolytes. Les électrolytes sont constitués de sels minéraux facilement assimilables ce qui permet une récupération optimale et rapide. On en trouve en seringue ou en bidon. Chez Cheval-energy, le Equisport Electrolytes coûte 11.40€ pour un litre. 

Equisport Electrolytes

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour aider votre cheval face à la chaleur?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu